Se laver


Pratiquer le cyclotourisme sous-entend pédaler de nombreuses heures par tous les temps... Il se pourrait alors que vous sentiez un peu le fenec le soir venu.
Bien qu'on soit pressé d'aller manger et se coucher certains soirs, se laver un minimum est bienfaiteur pour le corps, le moral et accessoirement pour la personne qui partage votre tente. 
Vous n'avez pas cinquante options différentes.


- Selon où vous dormez (camping, hôtel, gîtes), vous pourrez trouver une douche chaude la majorité du temps. Le confort reste spartiate selon les villes et la propreté aussi mais ça a le mérite de décrasser un peu. Le prix est souvent compris avec l'emplacement du camping ou la chambre du gîte.

- Si vous logez chez l'habitant (type warmshowers), une douche pourra vous être gracieusement proposé par la personne qui vous accueille. Lisez son profil et notez tout ce qu'elle peut potentiellement offrir. Tout est négociable dès l'instant qu'on est courtois et sympathique.

- La douche de sauvage... les fesses à l'air au bord d'un lac ou d'une rivière. L'eau y est en général très froide (en France) et vous aurez sans doute moins de classe que ce qu'on voit dans les films mais là encore, ça dépanne bien. L'eau est abondante et enlève le côté collant de la transpiration de la journée.

- La bassine d'eau. C'est en principe ce que nous utilisons le soir avec un gant quand nous dormons à l'arrache au milieu des champs. Pour se faire, lors des périples nous optons pour des équipements simples, légers et peu lourds à savoir une bassine pliable et une cabine de douche. Ces deux éléments permettent l'intimité et le rangement facile. Les gants doivent sécher avant d'être rangé pour éviter de moisir. Ca vous fait environ 50 euros de budget.

Il existe aussi des poches à eau solaire que nous n'avons jamais testé.

Quand nous le pouvons ou quand nous l'avons décidé, nous prenons évidemment des douches chaudes bien plus agréables.


Les conseils de la Team :

  • Pensez à remplir votre jerrican d'eau avant d'installer le campement. Entre le décrassage, la cuisine et les gourdes, il faut quand même plusieurs litres.

  • Pour vous essuyer, il existe des serviettes très absorbantes (microfibres) et qui sèchent hyper vite. On en trouve à peu près partout. Bien que la matière soit moins confortable qu'une serviette ordinaire, ça ne pèse presque rien et ça remplit parfaitement sa fonction.

  • Faites toujours attention : en tant que femme, la vie en nomade est parfois risquée. Etre nue au bord d'un lac ou même dans un champ peut attirer l'attention de quelqu'un que vous n'auriez pas distingué et vous rend vulnérable. Quand je me douche, Sou veille sur la tente et inversement. D'ailleurs, cette bienveillance mutuelle a été bien utile quand un propriétaire furieux a débarqué un jour dans un champ que l'on pensait à l'abandon (tant il était impraticable). J'ai pu la rassurer et m'occuper du mec sans la contraindre à sortir à moitié à poil. Je sais pas vous, mais nous, on aime être en confiance :)

"La meilleure des douches ne vous lave pas de toutes nos humeurs." (Daniel Pennac)