Se dépanner


On vous parle ici de vos montures !

Parcourir des kilomètres peut engendrer diverses problématiques matériels. Selon les routes ou chemins que vous empruntez, selon l'entretien que vous apportez à vos vélos, selon des paramètres variés en fait, il se peut que vous soyez confronté à devoir ouvrir votre boîte à outils. Crevaisons classiques, rayons endommagés, équipements qui casse, pneu qui se déchire, dérèglements de la mécanique, chaîne qui saute etc... les ennuis ne manquent pas !

S'arrêter et réparer c'est perdre du temps. Mais, comme nous ne voyageons pas en pleine saison, un souci mécanique qui nous mobilise et doit nous faire annuler une réservation nous laisse la possibilité d'en prévoir une autre avant, ou plus loin. Au pire des cas, les équipements nous permettent de camper dans un endroit proche pour immobiliser les vélos en attendant une solution.

Les solutions c'est quoi? Bah... ça dépend du bobo en fait. En voyage, on improvise souvent. Pour parer le plus possible à l'ensemble de ce qui peut arriver, nous emmenons toujours un sac de dépannage pour les longs périples et une trousse plus petite pour les balades. 
Il y a cependant les immanquables : maillons rapides, pince, outil multifonctions (clés allen), quelques serflex, une pompe, un chiffon, un peu d'huile et un kit de réparation de crevaisons.
Les connaissances réelles ou la bidouille inventive sont indissociables des outils. On a beau avoir de l'idée, quand une clé manque, elle manque. A l'inverse, vous pouvez avoir un sac bien chargé de 1000 clés différentes, si vous ignorez comment procéder, le problème persistera.

On a souvent peur d'emmener du superflu étant donné le poids de l'outillage. C'est difficile à déterminer... chacun se fait sa définition du "superflu". La chance peut permettre de ne rien avoir à utiliser tandis que d'autres vont vivre galère sur galère ! Pour exemple, au premier périple de plus de 600 kilomètres, nous n'avons jamais sorti un tournevis, une clé ou autre chose. Tout au plus un peu de produit pour nettoyer la chaîne de sa crasse. A contrario, sur une balade de 30 bornes, on a subit une perte de maillon rapide de ma chaîne et deux crevaisons sur la roue gauche de la remorque Crozer... Il n'y a pas de règle.

Dans tous les cas, abandonner son voyage au prétexte qu'on a rien pour se dépanner, c'est franchement dommage.
Un garage ou un vélociste pourra peut-être dépanner moyennant finance et si vous en avez un à proximité...



Les conseils de la Team :

  • Entretenir son vélo c'est mettre des chances supplémentaires de son côté pour minimiser la casse, l'usure prématurée et les problèmes habituels.

  • Arrêtez-vous à temps : un bruit inquiétant, un projectile qui vous atteint etc doit vous faire descendre de vélo. Vérifiez tout de suite s'il y a ou pas des dégâts. Si c'est positif, faites le nécessaire pour arrêter l'hémoragie.

  • Internet sur votre téléphone est un atout pour consulter des fiches mécaniques ou des vidéos qui vous aideront à procéder à une réparation. Attention toutefois aux vidéos tournées à la va-vite par des incompétents ou des mineurs de 12 ans qui s'essayent à "Youtube".

  • Vérifiez l'ensemble de votre vélo et de vos équipements avant, pendant et après le voyage. Les basiques : les freins, la direction, les pneus (pression et état général), la chaîne, le serrage des fixations multiples.

  • La plaie numéro 1 du cycliste est la crevaison. A ce propos, un sujet spécial lui a été consacré sur notre site, consultez-le sans attendre !

  • Se dépanner ne concerne pas QUE le vélo. Vos bagages, vos sécurités d'attache, votre tente etc. nécessitent aussi parfois des pièces à avoir en double : goupilles, sardines, câbles...

  • Prenez soin de votre chaîne. Element de transmission principal, si elle est crasseuse, pleine de terre ou comporte des corps étrangers, vous forcerez inutilement. Nous avions écrit à son propos ici pour un nettoyage efficace.

  • Comme en voiture, vous êtes responsable des dégâts que vous pourriez occasionner. Un bagage qui s'envole et provoque un accident vous vaudra des emmerdements : l'arrimage est très important en voyage.

Petite astuce ! Pour avoir toujours les petits outils rapidement sous la main, mettez les dans un bidon sur l'un de vos porte bidon. C'est aussi un moyen astucieux d'y cacher des clés, de la monnaie etc.


Consultez notre trousse personnelle et pleins de trucs et astuces ici !!

"Le vélo est le stylo de l'asphalte." (Guy Demaysoncel)