Qui sommes-nous ?


Notre parcours en dix questions


Mais... qui êtes-vous ?


Nous sommes deux à gérer ce site entièrement et à animer les pages associées Twitter et Facebook.

Nous sommes un couple (depuis 2010) de cyclotouristes (depuis 2013) qui aimons les voyages, la nature, les animaux, la lecture, le vélo, les nouvelles technologies...

Woui est la rédactrice du site (c'est donc moi qui écrit) et l'animatrice de la page Twitter. Sou est la graphiste du site et l'animatrice sur Facebook (quand elle a le temps...).

Pour répondre à certains visiteurs :
En dehors de ce site, Sou travaille dans la communication. Elle est aussi une jeune entrepreneuse dans ce même secteur.
Woui, quant à elle, a conduit durant près de 10 ans des poids lourds à travers la France. Elle est aujourd'hui reconvertie dans un autre métier qui requiert de la discrétion.


Quelle est votre expérience en cyclotourisme ?

Nous débutons depuis 2013. On a démarré en ayant même pas un vélo adapté... Aujourd'hui, en terme de matériel, on en voit le bout. Le financement a été long et progressif et l'équipement souvent difficile à dénicher. Nous avons toujours eu une idée assez clair sur nos besoins.

Sur le terrain, hormis les week-end vélo ou les balades diverses, nous n'avons à notre actif qu'un seul long périple de 11 jours effectué en France en 2014 avec notre compagnon de route : Eiden.
Le vélotaf hélas nous est difficilement accessible au vu du nombre de kilomètres à faire pour rejoindre le travail. En revanche, nous co-voiturons et n'avons donc qu'une seule voiture.

Côté mécanique du vélo, les progrès sont grands et c'est tant mieux. L'autonomie est primordiale pour nous qui aimons le camping sauvage. Savoir changer sa chaîne, se dépanner d'une crevaison, remplacer des plaquettes de freins etc. tout ça est utile qu'on parte loin ou à dix kilomètres de chez soi.


Eiden au réveil...


Pourquoi ce site alors... ?

Au départ il était destiné à nos proches pour rester en relation avec eux, leur poster des photos, des vidéos. Et puis j'ai remarqué à travers les statistiques et les messages que les pages ayant attrait au matériel, à la mécanique ou à des réflexions diverses suscitaient l'intérêt de beaucoup d'internautes.

Depuis, nous l'avons axé entièrement au grand public pour qu'ils puissent disposer de sources très variées qui rendent service aux débutants comme à des voyageurs un peu plus expérimentés.

Il est aussi une plateforme de nos souvenirs et une aide indirecte aux vélocistes incompétents sur la discipline.

Le site accueille aujourd'hui un trafic grandissant, trafic dans lequel circule de sympathiques personnes qui m'écrivent, me demandent conseil, m'en donnent aussi, me font partager un peu de leur vie. J'en apprends un peu plus chaque jour et ça nous profite à chaque sortie !


Que peut apporter ce site à des cyclotouristes débutants ?

Ce site ne s'adresse pas qu'aux cyclotouristes bien que cette communauté soit en effet très présente. 
Il s'adresse à toute personne qui recherche une information relative au vélo de manière générale.


Les débutants et les cyclistes plus expérimentés pourront trouver chez nous des idées d'équipements, les lois en vigueur sur la discipline et le vélo, des tutoriels, des liens et des applications très utiles pour le voyage, les essentiels pour voyager en mode nomade et de nombreux articles relatifs aux vélos ou la mécanique.

Les essentiels et les articles (souvent au vitriol) sont les rubriques les plus consultées. Les visiteurs apprécient de pouvoir réagir sous les articles ou de nous donner leurs astuces.


Le voyage oui mais pourquoi pas voyager autrement qu'en vélo ?


En véhicule moteur, aucun intérêt pour nous.

A pied... nous n'avons pas les mêmes capacités physiques elle et moi. Je préfère avoir une mule (mon vélo) plutôt qu'être la mule. Le confort que nous aimons, en plus, n'est pas franchement transportable à pied. Sans compter que nous sommes plus mobile en vélo dans bien des cas.


Le vélo, un mode de transport parfait alors ?

Oui et non...

En mode voyage, courses ou balade du dimanche c'est assez idéal. Pas de pollution, pas de carburant, une bonne capacité de stockage avec nos équipements.

Mais... le cyclotourisme comme loisir reste méconnu et visiblement trop peu pratiqué pour que les vélocistes s'y intéressent. Du coup, impossible de trouver des équipements dans notre région, du conseil ou de la sympathie tout simplement. Ils n'ont d'yeux que pour la compétition, le sport et la course. Leurs rayons sont à la hauteur de cet engouement : cadre en carbone hors de prix, barre protéinées, pneus lisses ; bref... rien pour nous les filles de seconde zone. Un scandale quand on ajoute le fait qu'ils méprisent cette discipline pour beaucoup d'entres eux (d'après notre expérience dans le 86, le 16, le 79 et quelques villes parisiennes). De rares exceptions ont pu nous séduire, très très très rares... et pas UNE vélociste à l'horizon jusqu'à ce jour.


Quel est votre profil sportif ?

Je ne suis pas sportive pour un rond au départ et tente d'arrêter le tabac que je consomme depuis près de 20 ans. Après le permis B, j'ai pris l'habitude de prendre la voiture pour un oui ou un non ; un confort facile qui fait oublier qu'on a aussi des jambes et qu'elles fonctionnent bien. Autant dire que je suis partie avec des handicaps lourds mais pas irréversibles.

Le premier périple m'a démontré que j'avais encore des facultés, des ressources et une bonne volonté. Faire du vélo est en fait mon seul sport.

Sou a déjà un profil plus intéressant. Elle court de temps à autre, elle a fait beaucoup de vélo en habitant l'Allemagne pendant un an sans voiture, elle aime le défi et les gouttes de sueur.

Notre association est bizarrement équilibrée malgré cette différence, ça nous rapproche en fait.


Avez-vous la même philosophie de voyage ?

Oui. Fort heureusement. Nous aimons voyager très confortablement en prenant le temps. Nous avons la même façon d'aborder les problèmes, la vie, les autres. C'est un point fort en couple et donc aussi en voyage. On préfère clairement économiser trois mois pour avoir l'équipement confortable adéquat que d'acheter de l'entrée de gamme sur un coup de tête. Les années nous donnent raison au regard de l'état de nos affaires, même si l'entretien y joue beaucoup.

Je pars du principe que quoi que je veuille, quelqu'un sur Terre aura eu l'idée de le créer et de le commercialiser. Et ça marche ! Des mois de recherches suffisent pour trouver la perle rare ou parfois un an... peu importe dès l'instant que je peux l'obtenir, le tester et le faire découvrir ici.

Et bien sûr, comme vous l'avez constaté, notre philosophie première est de partager nos voyages à deux. Beaucoup partent seul, avec plus ou moins de matériel pour braver les obstacles. On est donc plutôt dans des délires qui se vivent à deux au quotidien : le partage, la complicité, le plaisir de voir ensemble les beaux paysages et supporter ensemble la galère des jours moins joyeux. Le meilleur moyen, aussi, de préserver l'intimité de l'autre en assurant ses arrières... ce qui est un grand luxe quand on crèche n'importe où.


Quelles destinations pour l'avenir ?

A court et moyen terme, l'Europe. Certainement la Hollande en 2017 et peut-être un morceau de l'Allemagne. Des reliefs assez simplistes, des infrastructures à foison ; cette partie de l'Europe divise les cyclotouristes, nous voulons voir de nos yeux.

A plus long terme, nous aimerions aller plus loin, être dépaysé pour de bon dans des pays qui ne semblent pas forcément attractifs mais qui regorgent de richesses comme la Chine ou l'Amérique du nord par exemple. Le temps joue contre nous comme il le fait avec tout le monde, la vie se consomme rapidement et une seule ne suffira pas dans tous les cas pour admirer ce qui nous entoure.

Nous tablons sur un périple tous les deux ans en gardant le pied à l'étrier le week-end ou après le travail.


Aux abords de la capitale, Woui pense aux prochains voyages...


Quel est finalement votre légitimité à donner des conseils à travers ce site ?

C'est bien simple : aucune d'officielle qui nécessiterait des diplômes et autres formations.
Notre formation première ce sont les kilomètres qu'on fait chaque année.
Ensuite, ce sont ces mêmes années qu'on a passé à bricoler, réparer, chercher, acheté, testé... qui font qu'en mécanique et en connaissance d'équipements, on n'est pas intarissable mais on n'écrit pas de bêtise.

Les astuces ou conseils distribués sur l'ensemble du site sont le fruit de tests personnels, de renseignements de sources fiables ou de membres de la famille ayant passé un certain âge... et connaissant donc quelques techniques ancestrales toujours valables et profitables.

Si comme nous au départ, vous commencez avec rien ou peu, vous avez donc tout à découvrir. Ce loisir qui est un plaisir devrait vous donner pleinement satisfaction. Il développe l'imaginaire, la solidarité, la créativité et accessoirement les cuisses...
A force de recherches vous finirez par en savoir plus que le vélociste du coin et vous penserez alors que le monde n'attend plus que vous. A vélo tout est possible... ou presque.


Une chose que l'on peut vous dire une fois que vous avez déterminé votre philosophie : ne lachez rien. Cherchez ce qui vous conviendra le mieux et ne vous posez pas 50 questions quand vous avez tout réuni... partez !



Nous vous souhaitons une bonne lecture sur notre site...

La Team S&W


Nota bene : Pour ceux qui se posent la question, notre site n'a ni mécène ni ange-gardien. Nous finançons nous-mêmes nos projets, notre site et son hébergement, notre nom de domaine.
Les produits que nous testons sont achetés par nous-mêmes et nous ne sommes pas mandaté pour en dire du mal ou du bien : les critiques sont donc libres, engagées et réelles.
Les textes et les photos - à moins que ce soit mentionné - nous appartiennent. Merci de respecter l'ensemble de nos contenus.

Nous avons une politique on ne peut plus clair : PAS DE PUBLICITE sur l'ensemble du site excepté celle que nous acceptons de faire indirectement en parlant de certains produits ou sites de vente auxquels nous ne sommes pas liées par ailleurs.
Je déteste à titre personnel être envahi de pub quand je lis, j'espère que vous saurez apprécier ce point crucial qui me tient à coeur.
Cette décision nous laisse libre de toute critique objective ; une liberté qui n'a pas de prix.