Nos vélos


Nous en avons un chacune avec les mêmes équipements d'origine.

C'est un vélo dit "trekking" (un VTC) équipé essentiellement d'éléments de type "shimano". Les freins sont hydrauliques à disque. Le freinage est progressif, efficace et moins casse gueule par temps pluvieux que des patins classiques. Une purge annuelle est cependant nécessaire pour toujours partir l'esprit serin.

L'éclairage est à dynamo dans le moyeu, ce qui ne produit pas de frottements pénibles durant le pédalage et l'accu permet de restituer la lumière à l'arrêt. Le phare avant d'origine est bien mais les fixations (vis) sont vraiment à revoir. Nous avons dû rebricoler l'ensemble qui s'était vautré à plusieurs reprises. Un éclairage additionnel a été nécessaire car le panier de Ficelle quand il est en place cache très largement le phare (et donc sa lumière).

Un genre de loquet permet d'activer la suspension ou non des fourches. Ce loquet ne se bloque pas et je demande à voir dans la durée mais j'imagine que les têtes pensantes de chez Lapierre ont réfléchi le sujet... Suspension autrement problématique pour s'équiper de porte bagage avant... On ajoute à cela aucun oeillet disponible, freins à disque... bref un casse tête a commencé pour ne pas percer comme certains qui renoncent ainsi à leur garantie de cadre, qui en général est à vie. Le porte bagage avant étant mon équipement, j'ai trouvé une solution à découvrir ici.

Le cadre est un "cadre homme", plus esthétique et se compose d'aluminium.

Un porte bagage arrière est intégré à la couleur du cadre, j'avoue que ça nous a charmé (parfois un détail peut faire la différence sur une vente c'est bien connu). On note également la présence de gardes boue et on ajoute en ce qui les concerne, que la tige qui les maintient est fragile et se tord facilement. Enfin, la béquille arrière, pas forcément bien positionnée n'est pas adaptée pour du cyclotourisme. Nous ne pouvons pas leur reprocher ce fait mais nous savons qu'il faudra s'équiper différemment pour faire tenir correctement les vélos.

Petit bonus à ne pas négliger : l'antivol intégré fourni avec deux clés. Gadget, pas gadget... les avis divergent. En ce qui nous concerne, d'autres antivols s'ajouteront à celui-là mais nous avons apprécié l'idée.

Pour l'aspect un peu plus technique, le changement de vitesses s'effectue simplement, avec des manettes bien pensées. Même en pleine côte, la chaîne ne peine pas à monter ou descendre d'une vitesse, ce qui contribue à ne pas perdre son élan. Ce modèle dispose de trois plateaux différents qui s'accompagnent de neuf pignons. Le tout est que la chaîne reste droite selon les combinaisons qu'on emploie. Un peu d'entraînement est donc nécessaire... Le seul bémol, un affichage peu clair sur les manettes pour savoir où nous en sommes dans les vitesses. Un détail qui n'aurait pas coûté beaucoup plus cher.

Pour ce qui est de l'essentiel, c'est-à-dire la selle... Pour un fessard fragile comme le mien, je trouve que celle monté d'origine n'est pas satisfaisante sur de nombreux kilomètres. D'autres options ont donc été envisagés : pantalons rembourrés, selles en gel etc.

Le poids total d'origine du vélo frôle les 17 kilos.

Le prix reste assez élevé mais nous espérons en retirer une satisfaction totale. Il réunit à peu près tout ce que nous recherchions et malgré les petits points négatifs nous lui donnons sa chance. À lui de faire ses preuves dans le temps...

Je tiens quand même à souligner que vu son prix, il ne devrait pas laisser apparaître des imperfections aussi branlantes que le coup du phare avant ou des gardes boue. Un vrai professionnel soigne aussi les finitions, ce qui évite au client d'investir encore plus pour sécuriser ce qui ne tient pas. Mr Lapierre, à bon entendeur...


PRIX : 800 €