Nos armes anti-voitures

L'arsenal de la Team pour se faire respecter !


Le Code de la route autorisant des véhicules très différents à circuler, des problèmes se posent naturellement sans que nos élus se penchent un peu sur la question.
Dans le cas qui nous occupe, c'est bien évidemment l'éternel combat cyclistes-bagnoles qui sera traité ici.
L'article R110-2 du Code de la route est très clair en la matière : normalement, c'est chacun sa place. Une belle théorie...


Je rapelle aussi que :
R412-6 I "Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur. Celui-ci doit, à tout moment, adopter un comportement prudent et respectueux envers les autres usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables".

Nous sommes nous aussi des automobilistes en plus d'être parfois cyclistes ou simples piétonnes. Nous n'avons pas la prétention d'avoir le comportement toujours idéal devant "l'obstacle" que représente un cycle qui roule lentement, qui vacille ou qui roule de front avec son collègue... Cependant, nous tâchons de respecter vraiment les distances de sécurité pour les dépasser. De même, en nous garant, nous essayons de ne pas encombrer des voies qui leur sont réservées, ce qui les obligerait à contourner dangereusement. D'ailleurs, j'ai franchement pas souvenir d'avoir un jour emprunté une place handicapée ou une piste cyclable pour y coller ma voiture. Peut-être parce que les auto-écoles des petites villes ont souvent de meilleures réflexes que dans les grandes ; quand on commence sa carrière de chauffeur avec pour exemple un moniteur qui se stationne n'importe où... ça n'aide pas.

Rarement, les automobilistes se posent la question de savoir quel effet ça fait d'être rasé par leur tas de ferraille à 90 km/h (et plus si affinités). Nous imaginons qu'ils n'ont pas toujours conscience de notre fragilité, des appels d'air possibles, des distances exactes à respecter, ou encore, de la catastrophe que pourrait engendrer un accident. Nous n'avons jamais eu - fort heureusement - de graves incidents sur les routes. Les raseurs, les mal garés, les bigleux ou les pressés n'ont jamais mis en péril notre vie ou abîmer du matériel.

Mais ce n'est pas parce que ce n'est jamais arrivé que nous n'y pensons pas et que le phénomène est à exclure. Le combat étant inégal, nous devons impérativement nous armer pour traverser certaines villes, certaines routes qui sont des jungles abominables. En plus du bruit stressant des moteurs qui passent à vive allure, certains accentuent leur agacement (de notre présence) par des coups de klaxons. Le fait de ne pas s'écarter est aussi un signe clair, souvent, que NON, ils ne feront pas l'effort pour deux connasses à vélo.

Les deux connasses ont décidé de répliquer avec des "armes" à la hauteur du dérangement. Si vous avez parcouru ce site assez précisément, vous avez pu voir quelques dispositifs que nous avons adoptés. Voici, pour le moment et en synthèse, nos quatre balles de riposte.


  • Les klaxons

Le klaxon Airzound. Véritable petite révolution dans le monde cycliste, ce klaxon de 115 décibels fermera le claque-merde de ceux qui vous klaxonnent gratuitement, sans aucune raison apparente. Il servira également à vous signaler sur les routes si vous pensez qu'un automobiliste ne vous a pas vu et qu'un danger pourrait être imminent. Enfin, il pourrait aussi être un "rappel à l'ordre" à celui qui commet une faute et qui pense s'éviter une réponse des cycles car leur sonnette est habituellement ridicule. Pour le faire fonctionner, il suffit de recharger la bouteille d'air à la pompe (à vélo classique) et c'est parti !

Nous avons adopté sans réfléchir ce dispositif ingénieux qui nous donne enfin une solution comparable à une voiture pour se faire entendre. Jusqu'ici, nous empruntions les mêmes routes (ou presque), les mêmes ronds points sans aucune possibilité de se signaler ou de rétorquer à la hauteur des autres usagers. Ce grand changement est une bonne chose et à un prix raisonnable. Visible sur le Sou-cycle.

Edit mai 2016 : La Team a expérimenté un nouveau Klaxon. Pas besoin de le recharger avec une pompe et on passe maintenant à 140 décibels sur deux tons différents. Je vous présente donc le dernier bébé de la maison... le klaxon Hornit. Ce savant fou anglais qui adore les tests en a fait une démo. Visible chez nous sur le Woui-cycle.

  • L'écarteur de danger amélioré

Là, nous n'avons rien inventé bien sûr, l'écarteur existe depuis longtemps mais nous l'avons "amélioré" de façon à lui conférer un usage efficace. Sa dimension standard risible de 33 cm nous a tellement fait rire qu'on en a eu mal au ventre...

Après quelques expériences sur routes et quelques réflexions de bricolage, nous avons présenté sur ce site nos modèles. Un effet saisissant est apparu miraculeusement, le raseur préférant se décaler davantage que rayer sa belle carrosserie. Nous vous conseillons cette modification sur des routes dites "passantes" pour un peu plus de tranquillité.

Attention tout de même : une longueur excessive pourrait s'avérer dangereuse et se retourner contre vous. Même si c'est tentant, soyez raisonnable...

  • Les stickers ou la révolustick !

Une création qui circule depuis peu sur la toile et qui a son petit succès...

Rien de plus énervant qu'un "connard" mal garé sur une voie réservée aux cycles ou à cheval sur un trottoir faisant fi de la bande cyclable. Dans notre région, ça va encore mais dans de plus grandes agglomérations, ces phénomènes sont courants et ces incivilités ne dérangent plus grand monde. C'est devenu monnaie courante... En tant que cyclotouristes ou cyclistes occasionnelles, passe encore, mais en vélo-taffeuse quotidienne je n'ose pas imaginer.

Ces stickers permettent de signaler notre passage à ces indélicats en apposant une mention sur leur pare-brise ou leur portière. Le principe est simplissime : une voiture mal garée = un sticker à coller ! Plusieurs choix de mentions sont possibles selon la situation ou selon votre envie. Vous pouvez même créer votre propre sticker, ce que nous avons décidé de faire, histoire de personnaliser notre passage et de vous poster les photos des futurs gratteurs. Pourquoi gratteur? Parce qu'après avoir découvert le sticker, l'automobiliste va devoir se rendre à l'évidence : il faudra de l'huile de coude pour retrouver une voiture propre. Une petite "arme" qui permet de les emmerder autant qu'ils nous emmerdent et de leur rendre au centime l'irrespect qu'ils nous imposent. Ayez quand même le bon sens de ne pas coller dans le champ de vision... le but n'étant pas de les tuer par accident, juste de les faire chier au minimum.
L'une des références en la matière est GCUM (garé comme une merde) avec sa panoplie de stickers.
Pour découvrir nos créations et les coller à votre tour, visitez la galerie en bas de page.


  • La fausse contravention explicative ou un dépliant de rappel

Plus pédagogue, non collant, juste à déposer sur le pare-brise d'une bagnole garée comme une merde sur votre voie. Une méthode douce comparativement aux autres qui peut permettre aux plus compréhensifs de faire attention au stationnement. Cette technique restera souvent sans effet dans de grosses villes où tout le monde se fout éperdument de ces incivilités récurrentes. Votre plaquette jonchera sûrement le sol sans même avoir été lu jusqu'au bout... À vous de voir si ça en vaut la peine. Personnellement, je conserve cette balle pour les patelins ou bien pour le profil "mère de famille pressée" en warning qui court à la pharmacie et qui a occulté complètement sa position.

Nous avons, comme les stickers, quelques dépliants personnalisés qui seront distribués au gré des kilomètres... sans modération ! (reportez-vous aux galeries en bas de page)


Aucun de ces dispositifs n'est légal excepté le dépôt d'une brochure imprimée qui est amplement toléré (notre pv pédagogique).

Le klaxon n'est pas autorisé sur un cycle : Article R313-33 du Code de la route.
L'écarteur modifié n'a pas non plus lieu d'être : Article 45 c de l'arrêté du 16 juillet 1954 du Code de la route. 
Enfin, l'apposition de stickers (qui sont évidemment légaux à l'achat) sont susceptibles d'entrainer des sanctions pour vous ou pour le stické...
R412-6 II "Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres".
R322-1 du Code pénal "La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien appartenant à autrui est punie de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende, sauf s'il n'en est résulté qu'un dommage léger. Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins, sans autorisation préalable, sur les façades, les véhicules, les voies publiques ou le mobilier urbain est puni de 3 750 euros d'amende et d'une peine de travail d'intérêt général lorsqu'il n'en est résulté qu'un dommage léger".


Dans une époque où un fait de viol peut vous amener à deux mois de prison ferme (ou avec sursis selon l'humeur du juge), je doute que ces dispositifs nous conduisent dans une galère avancée. Dans le pire des cas, les forces de l'ordre nous dirait de retirer le klaxon ou l'écarteur. Et dans le pire des cas, prises en flag', ils nous demanderaient d'enlever et de nettoyer le pare-brise stické. Donc pour faire simple on s'en branle complètement. Le seul risque à la limite, serait d'être attrapé par le propriétaire de la bagnole stickée... On peut supposer une petite colère... Mais bon, il ne l'aura pas volé !


Voici pour le moment nos moyens de lutte mais je suis au taquet de ce dossier pour assurer notre sécurité au maximum et garder notre matériel intact. Si vous avez de votre côté, des solutions à proposer, contactez-nous. Une balle supplémentaire dans notre chargeur sera toujours la bienvenue ! Nous espérons de notre côté, avoir pu vous donner quelques idées pour vous soulager un peu...

Sachez toutefois que votre meilleure arme - légale celle-ci - est votre capacité à faire anticiper les automobilistes, poids lourds et autres motos. Vous devez absolument vous signaler au maximum par des lumières, des flashs, un gilet jaune fluo homologué ou que sais-je encore. Mille possibilités existent sur Internet et dans les boutiques pour améliorer votre visibilité et à des tarifs abordables. La sécurité et la mode ne sont pas incompatibles : si vous pensez qu'un gilet jaune vous ira mal au teint ou qu'il sera trop grand pour votre carrure d'athlète filiforme, demandez-vous si être couché dans un fossé avec une jambe pété vous irait mieux (dans le meilleur des cas). Tant pis si ça fait "donneuse de leçons", on assume !

Nos "armes" ne sont pas un réflexe et une évidence. Nous sommes équipées pour affronter des situations diverses et variées mais nous pensons que la visibilité pourra minimiser le besoin d'en faire usage (sauf pour les "garés comme une merde" où la visibilité ne change pas la donne).


Bon après... si vous voulez passez au step suivant... je peux vous en parler. Pétage de rétro, mayo à gogo (ou graisse), marteau brise-vitre et rayure de carosserie à coup de tournevis pour les plus extrêmes (chevronés). C'est triste à dire mais les gens qui se garent sur nos voies n'y font même pas attention et je ne suis donc pas sûre qu'ils comprennent sur le coup pourquoi leur véhicule a subit quelques modifications... C'est devenu banal ces comportements. Je suppute qu'en réfléchissant deux minutes ils le comprendront quand même. Je ne prône pas cette extrêmisme, je ne l'encourage pas non plus. En revanche, je peux le comprendre : quand vous avez pour seul véhicule un vélo et que vous en faites tous les jours, vous êtes vraiment las de toutes ces conneries. Imaginez - pour ceux qui roulent chaque jour en voiture - avoir toujours des obstacles sur votre route qui vous contraignent à contourner dangereusement. Imaginez aussi que quand vous voulez vous garer, rien ne soit adapté pour vous : place trop petite par rapport à votre voiture, une poussette occupe déjà la place (oui normal de garer une poussette sur une place voiture non?) ou pourquoi pas un arbre en plein milieu de la place qui empêcherait le stationnement. Balivernes? Pas comparable? Pourtant si... quand on voit des bittes en béton haute de 50 centimètres pour attacher nos vélos, on se dit que le concepteur a au moins participé au projet Apollo 11 à l'époque de l'Homme sur la lune... On peut aussi voir des chantiers au milieu des voies, des plots de bétons, etc etc...

Dans le cas où la mairie décide de faire quelque chose dans cette ville, souvent elle le fait ou à moitié ou pas du tout. A moitié correspondant à peindre des petites bandes très efficaces (puisque tout le monde se gare dessus sans vergogne). Rien du tout signifiant... rien du tout, voire quelques panneaux interdisant les vélos dans des rues de centre ville.

Il faut pas s'étonner de s'attirer les foudres des cyclistes de tout bord... Le vélo c'est pas QUE du sport de compétition, c'est aussi un loisir !!!


Les galeries photos ci-dessous :
- La première vous présente notre collection personnelle de stickers (plus notre pv pédagogique)
- La seconde, des connards en rafale (provenant du site des cyclistes enragés)
- La dernière, ce sont nos connards à nous, que nous avons stické !


Notre collection personnelle

Précision pour notre collection personnelle de stickers :
Nos créations sur site comportent toujours un filigrane car leur format ne permet pas une exploitation de qualité. Nos originaux sans filigrane sont en pdf haute définition normés pour l'impression.
Pour posséder gratuitement le modèle qui vous intéresse, remplissez le formulaire ci-dessous.
Une fois reçu, pas de retouche à faire, il est prêt pour votre imprimeur ! Votre vignette sera éditée en 10x10cm dans une qualité haute définition. 
Ces vignettes sont réalisées par Sou la graphiste de la Team d'après les idées orginales de Woui.


Connards en rafale


Nos connards à nous !