Circuit n°7 du Marais poitevin

Nous voici parti dans le marais poitevin qui s'étale dans plusieurs départements, notamment le 79. La veille, j'ai décidé de choisir un parcours d'une vingtaine de kilomètres pour soulager mon pied d'une part (suite à un accident de travail), et m'entraîner d'autres parts car j'avais pour la première fois pris toute la bagagerie avant et arrière. Choix du circuit n° 7 : Magné - Coulon. 23 kms, une petite boucle simple pour remettre le pied à l'étrier.

Bon évidemment, j'ai oublié mon casque. Moi qui voulais le tester... ce sera pour la prochaine ! Nous sommes parties de la maison sans carte avec seulement le nom du point de départ du circuit. Nous n'avons pas eu de mal à trouver. C'est après que ça s'est corsé... Chaque circuit est censé être fléché par son numéro : c'est le cas. Mais les pancartes sont souvent cachées, visibles au dernier moment, voire, implantées dans des buissons !! Il faut avoir l'oeil. Nous nous sommes aidé mutuellement ; quand ce n'était pas l'une qui avait repéré le chemin à suivre, c'était l'autre. J'annonce tout de suite au lecteur insolent qui nous prendrait pour deux gourdes que nous avons vu beaucoup de gens hésiter sur les parcours, persuadés d'être au bon endroit et à la fois dans le doute le plus absolu. Bon, une erreur a toutefois été commise par Sou qui confond sa droite et sa gauche et qui nous a rallongé de quelques kilomètres... Fatiguée de toutes ces pancartes merdiques, la fautive s'est réfugiée dans de plates excuses ^^ A sa décharge - et j'insiste - il faut revoir cette signalétique pourrie ! D'autant que les offices de tourismes et autres sites plébiscitant le marais poitevin ont des sources d'information sur internet égales à 0. Des étapes pas claires, des explications confuses, de rares photos, bref... tout est axé sur la vente pour faire un tour de barque ou louer des vélos : on s'en branle !! Beaucoup de gens ont déjà un vélo ! Ils veulent seulement parcourir les circuits de façon convenable avec un balisage clair et net. Ne nous énervons pas... nous sommes arrivés à bon port.

Que dire des chemins... Les quelques routes empruntées sont calmes et les automobilistes semblent avoir l'habitude du passage des vélos. Chose dont je me doutais qui m'a permis de ne pas mettre en place mon écarteur de danger. Exit aussi les gilets jaunes pour cette fois... Il y a plus de chemins vélo que de routes accessibles aux voitures. Les chemins eux... sont critiquables. Certains sont bons pour le VTT mais peu serviables aux pneus des VTC ou aux pattes des chevaux qui s'y promènent. D'autres, sont très très étroits et deviennent peu praticables avec une remorque ou de larges bagages. Sans compter les vélos et autres coureurs qui arrivent en sens inverse. Hélas nous n'étions pas seules.

Un petit problème mécanique de mon dérailleur arrière nous a fait perdre une demi-heure alors que l'arrivée semblait toute proche. La chaîne s'est coincée et a fait sauter le maillon rapide. Quand nous avons pu nous pencher sur le problème, un morceau du maillon en question s'est égaré dans les herbes hautes... Le sac d'outils et de pièces de rechange a permis un dépannage rapide et efficace. Sans chaîne, c'était la galère assurée de rentrer avec mon pied boiteux...

Bilan : 30 bornes au lieu des 23 prévues... un maillon perdu et quand même un peu de plaisir ^^ Je suis un peu critique (par nature) mais dans l'ensemble, nous nous sommes débrouillées. Je pense que nous réaliserons bientôt un autre circuit, un peu plus long afin d'habituer nos yeux aux jeux de pistes que représente les pancartes. Ficelle qui était de la partie était vanné... une bonne excuse pour qu'il nous raccompagne !

Edit : Le lendemain de cette balade, j'ai réalisé que l'un des pneus de la remorque était crevé à deux endroits différents...