Les équipements hors la loi


Voici la liste des produits problématiques selon le Code de la route.

  • Les klaxons "Airzound 3" et "Hornit"

Il vous ont été respectivement présentés dans le tableau de bord de Sou et de Woui.

Nous préconisons malgré ces achats de garder votre sonnette d'origine pour deux raisons :
- Une sonnette est obligatoire et accessoirement utile pour vous signaler sans faire un bruit démentiel.
- Les autres systèmes étant interdits, on pourrait vous demander expressément de remettre l'original.


Texte de référence : Article R313-33 du Code de la route

"Les dispositifs sonores sont conformes à des types homologués répondant à des spécifications déterminées par le ministre chargé des transports.
Tout cycle doit être muni d'un appareil avertisseur constitué par un timbre ou un grelot dont le son peut être entendu à 50 mètres au moins. L'emploi de tout autre signal sonore est interdit.
Le fait, pour tout conducteur d'un cycle, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la première classe". 
Soit 11 euros l'amende forfaitaire ou 33 euros l'amende forfaitaire majorée.


Deux remarques :
- Les termes "timbre" et "grelot" étant complètement désuets, voire ridicules, il y a fort à parier que ce texte n'a pas été retouché depuis de très nombreuses années. 
- La sonnette d'origine, malgré son faible son sera bien assez efficace pour écarter les piétons qui empiètent sur votre voie ou pour vous signaler à eux.



  • Le dispositif de visibilité Reelight SL 220

Il vous a été présenté ici.
Ce dispositif de lumière clignotante m'avait plu parce que les flashs attirent plus l'attention de l'oeil que les lumières continues. Je me suis dit qu'en couplant les deux, j'allais augmenter ma visibilité et donc ma sécurité, de nuit particulièrement.
De façon habile, nous comprenons dans ces articles que l'emploi de ces feux ne sont pas autorisés en complément et encore moins de façon isolée.

Texte de référence : Article R313-5 V et R313-1 du Code de la route

"La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, tout cycle doit être muni d'un feu de position arrière. Ce feu doit être nettement visible de l'arrière lorsque le véhicule est monté".

Puis le Code précise :

"Tout véhicule ne peut être pourvu que des dispositifs d'éclairage ou de signalisation prévus au présent Code. Ceux-ci doivent être installés conformément aux prescriptions du présent chapitre".
Et le Code en question ne mentionne que les feux fixes avant et arrière, exit les Reelights.
Contravention de 1ère classe aussi pour cet article.


Remarque :
je doute que l'on soit aligné pour avoir voulu amplifier sa sécurité. En revanche, nous gardons les feux de base obligatoires et très utiles.



  • La remorque "Croozer dog"

Les remorques... c'est le néant juridique. Il s'en vend pourtant pas mal, que ce soit pour animaux, enfants, cargo etc. Vous pourrez lire tout et son contraire, nous vous livrons notre interprétation dont nous vous laissons juge.

Texte de référence : Article R315-1

"Tout véhicule à moteur et toute remorque, à l'exception des véhicules et matériels agricoles ou de travaux publics, doit être pourvu de deux dispositifs de freinage dont les commandes sont entièrement indépendantes. L'installation de freinage doit être à action rapide et suffisamment puissante pour arrêter et maintenir à l'arrêt le véhicule. Sa mise en oeuvre ne doit pas affecter la direction du véhicule circulant en ligne droite". 

Le code précise que :


"Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux remorques uniques, attelées à tout autre véhicule, sous la double condition que leur poids total autorisé en charge ne dépasse pas 750 kilogrammes ni la moitié du poids à vide du véhicule tracteur".


En d'autres termes et en ce qui concerne la Croozer dog :
Notre remorque pèse 15 kgs à vide (dans un premier temps, on est dans les clous étant loin des 750 kgs) et a une charge utile de 45 kgs. Notre vélo pèse près de 17 kgs (à vide). D'après ce texte, nous établissons le calcul suivant : 17/2 = 8,5 (le poids du vélo divisé par deux) ; 15 (le poids à vide de la remorque) > 8,5.

Résultat, notre remorque devrait être munie de système de freins puisque son poids à vide est supérieur à la moitié du poids du vélo qui est le véhicule tracteur. Or, elle est vendue sans ce système que nous ne pouvons évidemment pas fabriquer.

Deux solutions pour être en règle : installer des freins ou avoir un vélo de minimum 30 kgs...


Même problème pour la remorque Bob Ibex.


Pour ceux qui comprendraient qu'un "véhicule" est obligatoirement une voiture et que le vélo n'est pas concerné par les textes précités, je réponds : Article R311-1 (6-10)
Cette réponse vous apprendra que : "Cycle : véhicule ayant au moins deux roues et propulsé exclusivement par l'énergie musculaire des personnes se trouvant sur ce véhicule, notamment à l'aide de pédales ou de manivelles".


Pour l'instant, personne n'a su m'apporter une réponse contraire et certainement pas les fournisseurs ou prétendu spécialiste type Fubicy et autres qui ont pourtant été sollicités. L'enquête est en cours, suivez cet épisode chaud bouillant... ici ! C'est l'histoire... de la patate chaude dont personne ne veut !